Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Albumatc
  • Albumatc
  • : Loisirs Textiles et Instants de Vie.
  • Contact

Texte Libre

J'ai ouvert ce blog pour montrer mes premières ATC. Au fil du temps, mes activités ont évolué. Albumatc est un pêle-mêle de mes travaux textiles, patchwork et bidouillages, couture de vêtements.  De temps en temps, un billet sortie-expo ou perso peut s'insinuer pour partager un peu de ce qui m'intéresse.

Archives

9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 11:07
....Des paroles de belle-mère si je ne m'abuse... C'est vrai que ça va bientôt m'arriver d'en devenir une ; pourvu que mon caractère n'en souffre pas. Il est vrai que ma future belle-fille est fort jolie . Mais je l'aime beaucoup, donc je ne jouerai pas du miroir comme la reine-mère de légende.

Mon beau "Miroir", c'est celui que j'ai bricolé pour répondre au thème d'un défi textile sur Klimt. C'est la première fois que je traite un sujet de peinture.
Avec un peu (beaucoup?) d'imagination, il est possible de retrouver une inspiration dans le tableau "Portrait d'Emilie Flöge".
Mais je n'en voudrai à personne si vous ne retrouvez rien.
Voici le haut, où tout a commencé avec cette chute de velours teint en bleu avec les teintures hongroises. La forme arrondie d'origine, c'est un reste de tissu après la coupe d'un vêtement, pantalon sans doute, il y a belle lurette.
En vrac voici les autres matières que j'ai utilisées : du tyvek teint à la rouille puis découpé et chauffé au fer à repasser, des morceaux d'intissé teintés à la rouille aussi, de la laine couchée par un zig-zag, des brins de fil fantaisie blanc piquetés,


Et au poste machine à coudre, j'ai cousu,  zig-zagué, "piqué librement", feutré à l'aiguille.
Pour la partie du bas qui semble refléter celle du haut, j'ai trouvé dans mes tiroirs,
un morceau de coton bleu nuancé de couleur proche de celle du velours, des lingettes de lavage (anti-dégorgement de couleurs) passées dans la soupe de clous aussi,  des petits bouts d'un autre intissé décoratif blanc et du drap "rouillé" découpé. Un nouveau tour de manège machine va servir à fixer tout ce petit monde et finaliser en panneau de 30 sur 90 cm sur toile de jute effrangée.




J'aurai pu appeler ce petit tableau  "Reflet", mais il se trouve que le joli bleu (oui, oui, j'aime le bleu) que j'ai utilisé est le même que celui d'un Miroir acheté à une jeune artiste il y a quelques années.
Pour preuve, la photo avec en prime le reflet d'un patch dans le miroir.








Repost 0
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 11:07
Rouille encore, rouille toujours.
Ce petit tableau "rouille et métal" me semblait inachevé, avec  son fond de feutrine un peu mou, et pas de système correct d'accrochage.
Des tissus teints à la rouille placés tout autour sur une base d'intissé thermocollant, et piqués en zig-zag libre encadrent définitivement les 3 scènes; une doublure de toile de jute effrangée donne de la consistance à l'ensemble et supporte le manchon.
Les dimensions finales de cet "Oxyde" sont maintenant de 30cm x 90cm.
Impossible pour cette version finale de faire une photo fidèle aux couleurs réelles.

Repost 0
4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 14:31
Pour les non-initiés, UFO signifie Un-Finished-Object, ouvrages oubliés depuis un temps certain, que je différencie des En-Cours qui sont réellement en cours de réalisation et d'achèvement prochain dans un délai raisonnable.

Voici donc quelques UFos qui n'en finissaient pas d'attendre...et qui maintenant n'attendent plus que leur destination définitive.

- Un bébéquilt version 2006 auquel il ne manquait que les bandes du tour et quelques lignes de quilting, mais qui n'ont pas voulu se faire avec autant de facilité que je l'aurais voulu. Enfin, après plusieurs "défaisages" de piqures, le voici prêt à être remis pour rejoindre le service de néonatologie.

- Dans la foulée, j'ai sorti du panier un carré composé de blocs colorés que j'avais fait avec Martine pour occuper nos mains à des moments perdus. Des bandes coupées dans un drap très doux m'ont permis de le terminer.

- Il restait 12 blocs en trop ou pas très "dans le ton" des autres à cause de triangles verts un peu trop verts. Une fermeture éclair et quelques rectangles verts plus tard, voilà ce qui fera office de trousse de toilette masculine avec ses dimensions raisonnables de 30x10x15 cm.

-Quant à cet assemblage-là, qui attend son heure, son heure...ux devenir, reste plus qu'à quilter.

J'aime beaucoup ce bloc que j'avais trouvé dans un livre de scrap-quilt (désolée, j'ai oublié le titre exact) et que j'avais déjà utilisé il y a 3 ans pour mon sac-à-patch; le travail se fait avec des unités coupées selon un gabarit unique, que j'ai choisi cette fois-ci de 3 sur 6 cm, et c'est l'agencement des unités et les jeux de couleurs qui donnent le relief, mais il faut savoir que les combinaisons sont nombreuses, voire infinies. Ici, chaque  bloc est composé de 8 unités (2 pour le centre et 6 pour le tour). Les bandes de finition sont en drap teint maison avec des teintures hongroises achetées sur un salon il y a quelques mois ...(années?)
Le verso du patch est dans le même thème puisque c'est un bloc géant en tissus teints avec des unités de 21,5 sur 43cm :

Voici le recto fini :
et le verso tout en nuance :

-Et puis , il y avait aussi 2 petites planches de bandes en chevrons sur Filmoplast (à la manière de Pascale Goldenberg) qui sont devenues "petit sac range-tout" d'après un modèle proposé par la délégation FP de l'Eure lors d'une journée de l'amitié.
Pour la doublure, j'ai aussi utilisé du drap teint maison. Les finitions sont simples avec une tite poche pour un semblant d'organisation, et une fermeture très sommaire grâce à un lien qui passe entre les 2 boucles latérales.

Mon UFO-panier est un peu soulagé, mais pas encore vidé; l'inventaire n'est pas terminé... Heureusement, j'ai encore de la ressource
sur les étagères, dans les placards, caisses et sacs.
Rien ne se perd, tout se transforme ... un jour ou l'autre.

PS : en publiant ce long article, je m'aperçois qu'il est le 100ième de mon blog. Je trinque virtuellement avec mes lecteurs assidus ou pas.
Repost 0
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 15:25
C'est le titre de l'ATC que j'ai reçu ce matin au courrier.

Comme elle me l'écrit, Agnès a récupéré d'une amie les restes d'une collection de lingerie; des trésors d'agrafes, rubans et dentelles qu'elle a  utilisé délicatement en ATC;

Après l'avoir
protégée par une feuille de papier artisanal coordonnée, elle l'a glissée dans une enveloppe maison réalisée avec une page de magazine adéquate.


Une jolie harmonie, n'est-ce pas?
Merci beaucoup Agnès pour ce clin d'oeil très féminin.

Repost 0
Published by MLaure - dans albumatc
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 17:08
Il m'arrive régulièrement de me confectionner mes vêtements avec mes petites mains. Et hormis le fait que je peux les ajuster précisément à ma morphologie non standard, j'y trouve un avantage majeur. Lequel? celui non négligeable de ne pas avoir trop souvent à supporter CA  :

vous savez, l'étiquette qui pique dans le cou et avec laquelle je n'ai aucune espèce d'...

Elle est immanquablement fichtrement bien cousue cette étiquette, avec un petit fil nylon souvent coupé à ras, enfin "presque" à ras ! Et quand c'est "presque",
CA  pique.
Si bien cousue, que même avec beaucoup d'application pour la découdre avec le "découvite" si pratique, on se retrouve avec un petit trou dans le tee-shirt tout neuf... Grrr.  Bon, OK, 2 ou 3 ptits  points à la main, et on n'y voit plus rien.

Il y a aussi celle qui est cousue juste sur le côté du petit haut ajusté.

Parfois, zétaient souples et douces les Zétiquettes comme ça :











Mais mondialisation oblige....les consignes d'entretien et de composition sont maintenant données en plusieurs langues, et ce n'est donc pas UNE étiquette mais DEUX qui en valent 4 puisqu'elles sont cousues en double.

Quelquefois elles sont imprimées sur une espèce de support synthétique plus ou moins raide (plutôt plus que moins d'ailleurs), et parfois, selon le label de la marque, ce sont des inscriptions tissées, hautement encombrantes et qui déforment la couture latérale des hauts en jersey... de plus en plus fin, voire transparent, MODE oblige.
Oui, je sais, je suis tatillonne !

Alors, vous, je ne sais pas, mais moi, ça finit toujours par me piquer le flanc et je trouve ça fort désagréable. Alors je m'emploie à les supprimer. Mais elles sont efficacement solidaires du vêtement puisque surjetées dans la couture.

La solution est fort simple : couper juste au ras de la couture. Et le résultat sensitif est presque pire... avec ce petit liseré qui reste bien visible et vivant.



Parfois , comme ce matin, je craque et
avec l'aide de mon ami le découvite j'opère une découpe précise du surjet pour libérer ce corps étranger. Puis une suture délicate et "machinesque" remet tout en ordre, et il n'y parait plus rien.
Et surtout ça ne pique plus. Hip hip hip.




Bon, des fois, on a la chance d'apprécier une
Nétiquettequipiquepas.

Hmmmmm, comme c'est bon.



 

Repost 0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 11:00
" Point de vue" créé pour l'exposition le Fil de Femmes à Femmes aura bien voyagé.
Lugano (Suisse),
Le Festival du Lin (76), Oberhunden (Allemagne), Farö (Danemark), et Saint-Ghislain (Belgique).
Il reste 
Leverkusen (Allemagne) mais je ne sais pas encore si il a été sélectionné pour être exposé.





"Secrets de Lin, Reflets de lune" offert à ma soeur en Mai s'est montré au
Festival du Lin et doit aller se promener dans le Sud en Novembre.









Et  en route vers la région  parisienne pour être exposés le mois prochain, "Ecorce d'Automne" accompagne "Croisée des Chemins" offert à mon amie M-Christine.





Repost 0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 14:36
Les héros de la fête du WE familial se sont vus offrir chacun un tableau fait par Soeur Aînée, dans le même esprit, (et nous savons qu'elle en a...) que celui offert en Mai à Soeur Number 3.

Pour le Père, une version qui s'intègre parfaitement bien à la déco du Home :


















 
 
Pour Valentin , une série de traces dans les tons bleus:





















Et Adrien décorera sa chambre d'une version pommée ou "pommesque"





 













Le tout était accompagné d'une prose comme elle sait bien faire et qu'on aime.


Repost 0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 10:31
Espécialement pour Marianne qui demande si le Papa a eu un patch...
Ben non, il profite quotidiennement de ceux qui ...inondent la maison !
Mais bien sûr, j'ai cousu de mes petites mains un cadeau perso, vi vi.
L'Hom est dans sa période Zen et profite de ses moments de détente en pantalon thaï. Il s'est donc vu offrir une version afro anti-grisaille hivernale de confection maison. Le tissu venu tout droit du Sénégal attendait sagement son heure.
Cadeau très Pèr(e)so et d'un genre inattendu, v
oici l'étiquette :

de cette pièce unique :

Pratique , il se rePère de loin.

Repost 0
Published by MLaure - dans Couture
commenter cet article
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 20:06
Après avoir laissé au temps le temps de faire son effet sur mes neurones pour transformer mes tissus rouillés que j'avais montré , j'y ai associé quelques apprentissages sur le travail du métal en atelier avec Caroline Da Costa, artiste connue et fort sympathique de la Manche.
Le métal en question est vendu sous forme de feuille dans les magasins de loisirs créatifs, ou bien plus à notre portée et dans un esprit de récupération comme j'aime, on peut détourner les emballages de canettes de sodas ou de tubes de denrées alimentaires. Attention ça coupe. Ce matériau se laisse coudre plutôt facilement à la machine. On peut le chauffer pour lui faire prendre de jolies couleurs, le peindre, l'embosser, le découper, l'emballer, et plus si affinités.
J'ai donc joué du métal et j'en jouerai encore.
Voici pour commencer 3 petits tableaux associant de façon aléatoire tissu rouillé et métal, mais aussi application de pétales de fleurs en tissu dans la même gamme de couleurs, voile de mousseline, fils papier d'emballage de chocolat et quilting libre.



Le tout réuni sur une feutrine commune s'est laissé suspendre dans le couloir au ton chaud :

Et là , un petit tableau complémentaire qui attend de la compagnie.

J'ai encore quelques tissus rouillés à exploiter et il me reste à imaginer différentes finitions.

Repost 0
Published by MLaure - dans Technique
commenter cet article
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 14:01
Me revoilà après une pause fort occupée.
Le WE dernier , c'était une double fête assortie d' un bonus. A savoir :
les 25 ans de Valentin l'aîné ajoutés aux 50 ans de Frédéric le père,


Et même, c'était 3 pour le prix de 2 puisque ça tombait pile le jour
des 20 ans d'Adrien le cadet qui ne souhaitait pas les fêter officiellement.
Mais il n'a pas été oublié pour autant.


J'ai donc offert à Fils aîné le patch que je lui ai mijoté ces dernières semaines. Un modeste plaid carré de 2m sur 2 pour se cocoonner sur le canapé ou recouvrir le grand lit qu'il partage avec sa chérie.
Une face est composée de 25 carrés sur la pointe mis en scène avec un batik fleuri, un coton uni vert pâle et un froissé soyeux rouille.

L'autre face, celle que je préfère, associe 25 morceaux différents pour symboliser son âge, dont 21 carrés de tailles différentes pour le centre.
C'est un pêle-mêle de soies, de batiks, de lins et de cotons qui offre une variété de textures.


Et parce que la vie est un assemblage de grands et petits évènements, j'ai accompagné l'ouvrage d'un petit texte pour retracer 25 évènements de sa vie de fils prodigue en les associant fictivement chacun à un des tissus cousus.

Repost 0